Les côtes de Mahajanga sont menacées par une marée noire

Publié le par Alain GYRE

Les côtes de Mahajanga sont menacées par une marée noire

LINFO.RE – créé le 31.05.201 La rédaction

Les côtes de Mahajanga sont menacées par une marée noire

L’observation de l’Agence européenne pour la sécurité maritime (European maritime safety agency Emsa) a repéré dimanche dernier une marée noire au large de la côte Nord-Ouest de Madagascar. Les autorités locales sont en alerte. Aucun navire échoué dans les parages.

Le satellite de l’Agence européenne pour la sécurité maritime a repéré une marée noire au large de la ville de Mahajanga, dans la partie Nord-Ouest de la Grande Ile. La flaque d’huile s’étendrait sur une surface large de 94 kilomètres, selon les chiffres rapportés par le site newsmada.com. Au total, la superficie couverte par la nappe d’huile est aux environs de 120.000.000 m2 soit près de 120 km2. Les côtes de Soalala, de Katsepy, de Mahajanga et cette plage située à proximité d’Analalava sont fortement menacées par cette dramatique source de pollution marine et côtière.

La cause de cette catastrophe n’est pas encore déterminée pour le moment, mais les responsables sont en train de faire des investigations. Des pistes sont néanmoins envisagées par les spécialistes. Deux hypothèses ont été avancées par les spécialistes, l’une parlait de déballastage en mer, et l’autre de nettoyage des cuves des tankers géants qui passaient sur la zone.

La première hypothèse est souvent constatée quand un navire vide a besoin d’être lesté avec de l’eau de mer. De cette manière, l’hélice du navire est suffisamment immergée, ainsi, elle a plus de portance et le bateau peut avancer convenablement. Une fois le bateau à nouveau chargé ou sur le point d’être rempli par de nouvelles marchandises, il se débarrasse de l’eau de mer qui lui a servi de leste. Souvent, cette eau de mer qui a été stockée dans une cuve du navire, appelée ballast, est souillée et mélangée avec de l’huile. C’est cette huile qui cause ensuite la marée noire.

Pour ce qui est de la seconde hypothèse, c’est-à-dire, le nettoyage des cuves contenant les carburants et les hydrocarbures, c’est une méthode illégale qui consiste à verser des résidus polluants dans la mer.

Pour le moment, une enquête est sur le point de se mettre en place et les précautions afin d’endiguer la pollution côtière sont en cours

http://www.linfo.re/

Publié dans Environnement, Marée noire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article