Coeur et Ciel d’Iarive 7 - REVE DEVANT L’ATRE- J.J. RABEARIVELO

Publié le par Alain GYRE

Coeur et Ciel d’Iarive

à Robert-Jules Allain.

 

7

 

REVE DEVANT L’ATRE

pour Ramilijaona

 

Quelle belle aurore en-allée,

rose en sa promesse pure,

rend de regret inconsolée

ton âme que plus rien n’azure ?

 

Devant le mur que la nuit ronge,

– et ton coeur par quelle peine ! –

devant le mur, leurrés du songe

d’une musique sombre et vaine,

 

dans la jouissance d’un rare

bonheur, tes yeux flous écoutent

l’âme d’un instrument barbare

où se décantent et dégouttent,

 

lentement, les profonds silences

de la nuit et de la lune,

qui couvrent les dures cadences

dont s’enivre ton infortune.

JEAN-JOSEPH RABEARIVELO

VOLUMES. – XCVI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article