Alimentation mondiale: Les insectes à la rescousse

Publié le par Alain GYRE

Alimentation mondiale: Les insectes à la rescousse       

Mardi, 27 Août 2013

Pour pallier à la crise mondiale et à l'augmentation constante de la population, une nouvelle alimentation a été exploitée : les insectes. En effet, depuis quelques années déjà, ils faisaient l'objet d'une curiosité certaine aux Etats-Unis où ils étaient d'abord consommés comme sucreries. Berlingots de scorpion ou sucette au grillon, ils n'étaient alors qu'une nouveauté culinaire, destinés à amuser les fins gourmets.

Seulement, on a découvert qu'ils étaient moins chers que la viande de bœuf, mais pouvaient fournir le même apport de protéines. Entre autres, ils pouvaient être utilisés comme colorants alimentaires. Plusieurs usines ont eu recours à la coloration rouge naturelle des cochenilles, sans toutefois le mentionner dans leurs produits.

Ces produits étant pourtant vendus en grande surface tant en France qu'ailleurs. Mais sur la base de la constatation que les Mexicains et les Australiens utilisaient les insectes comme source de protéines, on s'y est beaucoup plus intéressé par la suite. Permettant à la fois de fournir de nouveaux travails dans le souci de permettre une consommation à grande échelle, des organismes internationaux ont financé des fermes de grillons destinés à la consommation du public. Des restaurants européens ont même commencé à ouvrir avec au menu ces fameux insectes.  Le budget alloué à la lutte anti-acridienne à Madagascar pourrait donc servir à une meilleure satisfaction des besoins nutritionnels de la population, surtout sachant que la WF a constaté cette année l'épuisement des ressources naturelles de la planète… Dans l'île, les voangory (insecte) et les zanadandy (chrysalide) ont, depuis la nuit des temps, figuré dans le menu presque quotidien des Malgaches.

Sarah R.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
bravo pour cet article, l'ONG l'homme et l'environnement commence justement un travail d'étude sur l'entomophagie à Madagascar avec le laboratoire d'entomologie de la faculté des sciences
d'Antananarivo. Pour plus d'infos n hesitez pas à me contacter Guy Pinault
Répondre