Fort-Dauphin: Un hôtel 5 étoiles à Analapatsy

Publié le par Alain GYRE

Fort-Dauphin: Un hôtel 5 étoiles à Analapatsy       

Mercredi, 03 Juillet 2013

Le groupe Harena business est en train de construire un hôtel 5 étoiles le long de la plage dans la commune rurale d’Analapatsy dans le district de Fort-Dauphin. L’établissement en question est baptisé « Le Canaan resort ». Les travaux sont en cours et sont prévus être bouclés avant la fin de cette année 2013. Lors de son déplacement sur terrain le 25 juin dernier à l’occasion de l’inauguration du nouveau Collège d’enseignement général (CEG) d’Analapatsy, une délégation dirigée par le directeur du développement régional de l’Anosy a profité de l’occasion pour voir l’avancement des travaux. Selon le PDG du groupe Harena business, Hary Andrianarivo, cet hôtel représente un défi pour le groupe et  démontre aussi que les Malagasy sont capables de réaliser d’énormes projets. Comme le confirme le directeur du projet, Jerry Hatrefindrazana, le Canaan Resort mérite bien son classement en 5 étoiles puisqu’il s’étale sur 80 ha de terrain, dispose de plusieurs terrains de jeux y compris un parcours de golf, des terrains de tennis, de foot, des piscines, un aérodrome, un quai pour les petits bateaux, etc. 

Cette visite de chantier entre dans le cadre de la célébration de la fête nationale. Cela fait maintenant deux ans que le groupe Harena business ravit la communauté d’Analapatsy en distribuant le « nofon-kena mitam-pihavanana » (ou le morceau de viande symbole de l’amitié), des lampions à tous les enfants des 3 fokontany composant la commune d’Analapatsy qui sont Maroaky, Analapatsy 1 et Analapatsy 2. Et si les feux d’artifice sont habituellement réservés aux grandes villes pour la fête nationale, la commune d’Analapatsy a pu également en profiter depuis l’année dernière. Le groupe Harena business a aussi fait venir le groupe Khaleba pour un grand spectacle gratuit, toujours à Analapatsy. Ces contacts avec la population s’inscrivent dans les relations de bon voisinage que tout investisseur doit entretenir avec la communauté où il s’implante. Concernant le CEG évoqué plus haut, il est très moderne parce que construit en dur, a des portes en palissandre, des fenêtres en aluminium. Il comprend 2 salles de classe et est équipé de 48 tables-bancs. Son inauguration s’est faite en présence du directeur du développement régional de l’Anosy.

La construction de cet établissement scolaire a été financée par le groupe Harena business pour le compte de la commune rurale d’Analapatsy. Le groupe a également assuré l’équipement, soit les tables-bancs. 64 élèves fréquentent le CEG composé actuellement des classes de 6ème et 5ème et pour la prochaine année scolaire, une classe de 4ème verra le jour. 4 enseignants travaillent au CEG.  Il y a deux ans de cela la Circonscription scolaire (CISCO) de Fort Dauphin a déjà donné à la commune un CEG mais faute de bâtiment, les cours se faisaient dans un magasin de stockage, une salle sombre et sans fenêtre. En construisant ce CEG, le groupe Harena business a permis aux élèves d’Analapatsy de poursuivre leurs études sur place, si auparavant ils devaient se rendre à Fort-Dauphin pour ceux qui en ont les moyens. Le PDG du groupe promet qu’il va encore construire d’autres établissements scolaires, et que dorénavant le groupe octroiera des bourses de mérite aux élèves ayant réussi leurs examens. L’objectif est de leur inculquer la culture d’excellence.

La Gazette

 

 

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article