Conte: De la suprématie de l’homme sur la femme

Publié le par Alain GYRE

De la suprématie de l’homme sur la femme

Conte

Recueilli à Farafangana

(province de Farafangana)

 

On raconte qu'il y avait primitivement deux personnes un homme et une femme.

L'un était venu de l'Orient, l'autre de l'Occident. Tous deux n'avaient jamais été enfants, et ne se connaissaient pas.

Un jour ils se rencontrèrent au milieu de la terre.

Unissons nos solitudes, dit l'homme, et vivons ensemble. L'accord fut conclu. Ils occupèrent la même case, l'homme était couché à l'Est, la femme à l'Ouest en souvenir de la direction d'où ils venaient. Pendant la nuit, sentant le froid, ils se rapprochèrent et se couchèrent l'un près de l'autre. Alors le Zanahary leur dit :

« Il vous faut choisir la mort que vous préférez. Voulez-vous périr comme le bananier ou comme la. lune ? Si vous mourez comme le bananier vous aurez des descendants qui vous remplaceront dans l’avenir; au contraire, si vous mourez mensuellement comme la lune vous n'aurez jamais d'enfants.

Le couple humain choisit la mort du bananier.

Contes de Madagascar

Charles RENEL

Troisième partie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article