Poème: LES PANGALANES - Arlette Maillot

Publié le par Alain GYRE

 

LES PANGALANES

 

Sur les berges mouillées, un matin de rosée,

Les beaux hérons cendrés sont venus se poser.

Rivière des Pangalanes gravée dans mes pensées,

Les pirogues légères sont venues accoster,

Déchargeant leurs denrées à l'ombre des manguiers.

L'arbre du voyageur, éventail des forêts,

Nous montre sa splendeur tout en haut des sommets.

Les pique- bœufs s'étirent, les ailes déployées,

Sur le dos des zébus qui viennent s'abreuver.

Sur les hautes fougères, les oiseaux sont perchés;

En faisant une ronde, ils viennent pour pêcher.

Sur les eaux profondes les iris bleutés,

Polluant, et féconds ne cessent de pousser.

A la tombée du jour, dans un frisson léger,

Le soleil se retire, et nous donne un baiser.

La, mon regard se perd, et m'invite à rêver.

 

 

Publié dans Poèmes, Arlette Maillot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article