Poème: TULEAR

Publié le par Alain GYRE

 

TULEAR

 

Du haut de la colline

Je balaie du regard

Cette plaine longiligne

Qui borde Tuléar

Comme par magie

Après des kilomètres

L’océan bleu surgit

A travers la fenêtre

Et la descente commence

Les lacets se suivent

Nous pensons aux vacances

Depuis Tananarive

Cette jolie petite ville

Que j’aime énormément

Nous offre ses rues tranquilles

Ornées de flamboyants

Ses rivages nous accueillent

Avec ses bungalows

Nichés au cœur des feuilles

Ou bien les pieds dans l’eau

Marcher sur la plage

Regarder les pêcheurs

Chercher des coquillages

Nager pendant des heures

Chanter autour du feu

Griller des grosses crevettes

Organiser des jeux

Ou juste faire la fête

Nous avons de la chance

Au bord de cette mer

Profiter des vacances

D’échapper à l’hiver

Jouir au maximum

De cette nature unique

De tous ces joyeux mômes

Aux sourires sympathiques

Puis après quelques jours

Préparer le départ

Le cœur sera très lourd

En quittant Tuléar

 

Blandine Jacquet Johasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article